LES JARDINS DE L'HÔTEL DE VILLE

La propriété d'Eugénie von BOMBERGHEM dispose également d'un vaste jardin clos de 14 757 m² qui existaient déjà à la fin du XVIIIème siècle. La réalisation du jardin a été pensée par les frères DENIS et par Eugène BÜHLER, auteur des jardins de la Tête d'Or à Lyon. Il mèle un style français et anglais.

 

La statuaire antique que l'on y trouve rappelle l'intérieur de l'hôtel particulier (temple amour, chérubins, statues). L'entrée principale était alors sur la rue de Reims.

 

Une fois le bâtiment devenu public, la commune réfléchit à remplacer les murs de clôture par des grilles. L'objectif de cette modification est double :

- un intérêt pratique : rendre public le jardin afin d'offrir un espace vert aux Sparnaciens au coeur de la ville. Le jardin se parsème de bancs et demeure encore aujourd'hui un lieu de repos pour les habitants

- un intérêt symbolique : la mise en place de grilles symbolisent également la transparence que la République se doit d'avoir auprès des citoyens.

 

 

 

 

 

 

Plan des jardins de l'Hôtel Auban-Moët, Archives municipales d'Epernay, 1M2